L’ATHLÈTE PARALYMPIQUE FRANÇAIS TIMOTHÉE ADOLPHE RAPPE SON HANDICAP.

Né le 29 Décembre 1989 à Versailles, Timothée Adolphe est un athlète paralympique français sur les épreuves du sprint d’athlétisme. Il est actuellement champion du monde du 400 mètres et vice champion du monde du 100 mètres, détenteur du record du 60 mètres et des records de France du 100 mètres et 200 mètres.

Atteint d’une déficience visuelle peu grave, il concourt dans la catégorie T11. Mais son histoire ne s’arrête pas là.

Timothée Adolphe, un athlète rappeur.

En effet, le surnommé « Guépard Blanc » a été depuis sa tendre enfance, passionné par la musique et à ce jour, il a enregistré plus de soixante titres en studios.

« J’écris depuis tout petit, je suis passé des poèmes au Slam. En 2009, j’étais dans un groupe avec lequel on devait sorti un album mais deux membres sont partis. Alors j’ai décidé de partir en Solo. A ce jour, j’ai déjà enregistré une soixantaine de titres. » A-t-il déclaré selon le magazine 20 minutes.

Enregistrant  ses morceaux depuis 2009 mais  préférant  les garder confidentielles, il met alors de côté la musique pour se concentrer sur le sport entre 2016 et 2018.

Quand on a beaucoup  de talents on est contraint à choisir l’un ou l’autre et si l’on veut utiliser tous nos talents alors il faudra le faire à temps partiel pour chacun d’eux.

Victorieux en sport mais aussi déçu, il fait recours à la musique pour se faire consoler et ainsi garder son moral et continuer d’avancer malgré les obstacles. Après tout on ne peut pas renoncer aux joies de la vie à cause de notre handicap ou des choses qui nous font obstacles dans notre vie quotidienne et qui nous empêchent de vivre comme on voudrait vivre.

«  Après les blessures, j’ai compris que la musique, que c’était mon équilibre….J’ai transformé mon handicap en une force de caractère. »

C’est ainsi qu’il a sorti en 2019 son premier album intitulé « Olympe » dans lequel il rap sur ce parcours semé d’embuches et durant lequel il n’a jamais baissé les bras.Tout comme lui, beaucoup voudraient exercer plusieurs métiers à la fois afin de ne pas gaspiller un seul de leurs talents et tout comme lui, beaucoup de personnes vivant avec handicap doivent transformer leur handicap en une « force de caractère ».