NAÎTRE FEMME

https://beautyfullpoetry.com/2021/03/08/to-be-born-a-woman/

Océane Malongo, pour la fête des femmes 2012.


Je suis née femme et j’en suis ravie,
Je suis heureuse que mon fœtus ai prit le sexe féminin.
En naissant sur terre, la nature m’a embrassée tendrement, en me félicitant d’avoir eu le courage de choisir le sexe féminin.
 » les hommes ont perdu dans leur bataille ! C’est à la femme que revient la victoire. Mais si tu veux gagner cette bataille et sauver l’homme de l’esclavage des sens, il te faut savoir nager dans l’océan d’illusions. Bienvenue ma fille, dans le monde des humains où la vie de chaque jour n’est pas seulement une bataille mais aussi une victoire! »

De mes pieds d’enfants j’ai foulé le sol pour la première fois, vivant dans la beauté des fleurs, dans l’ombre des grands arbres.
J’ai plongé mon corps dans l’eau froide de la rivière pour me fortifier et devenir plus endurante face à la vie.
Les premières images de ma vie ne furent pas assez méchantes jusqu’à ce que je sois abattue par la fièvre et que j’ai découvert de mes propres yeux la douleur de la piqûre.

Lorsque la première abeille me piqua et que mon œil enfla, j’ai compris que la vie ne pouvait être plus belle que si l’on atteignait un certain équilibre spirituel.

Je vivais dans la peur, je craignais les animaux sauvages. J’avais peur des morsures de serpents, des piqûres d’abeilles et des guêpes.
Quand les premières boule de seins commençaient à s’arrondir sur ma poitrine d’enfant, là aussi j’ai découvert combien pénible il est de vivre dans un corps de femme.
Et pourtant c’est elle la plus belle créature du monde, celle qui donne la beauté à la terre.


Sans elle le monde serait laid et l’homme ne serait qu’un enfant perdu, esclave de ses sens, de sa soif de pouvoir et de son instinct primitif.
C’est grâce à la femme pure même que de grands hommes œuvrant pour la paix dans le monde existent mais vue qu’elles n’ont pas toutes sut atteindre l’équilibre et que certaines ont suivi l’homme dans son esclavage des sens et en conséquences des hommes œuvrant pour la destruction du monde naissent, elle a été baptisé  » sexe faible » et’ ‘être inférieure à l’ homme ».

Seuls ces hommes dont la conscience n’ à jamais été aussi mâture ont vu en elle le sexe faible et l’on traité d’inférieure.
Ceux qui sont nés de femmes pures ont hérité d’une conscience lumineuse et n’ont vu en elle que  » grandeur d’âme », l’ ont honoré et respecté en la considérant comme l’aspect humaine de la Mère Divine.

Alors femme, suit la voie que Dieu a tracée pour l’humanité et détourne-toi de la voie que l’homme, esclave de ses sens a tracé pour lui-même sinon, tu ne sera jamais honorée.